Les plantes c’est cher. Une raison suffisante pour les produire soi-même, et facilement, grâce au bouturage.

 

Pour multiplier de très nombreuses espèces, c’est la méthode la plus simple et la plus rapide, contrairement au marcottage ou à la greffe, plus compliqués.

Au printemps, peu de plantes s’y prêtent, la période la plus propice pour de nombreuses espèces étant l’été ou le début de l’automne. On peut cependant appliquer dès maintenant cette pratique à la spirée (Spirea), à l’arbre aux faisans (Leycesteria formosa) et au Jasmin (Jasminum).

Il suffit de prélever quelques jeunes tronçons ou terminaisons de tiges en les coupant sous un bourgeon (en biseau de préférence) puis de les enfoncer sur le tiers de leur longueur dans un terreau à semis, en ayant pris soin au préalable d’enduire la partie à enterrer d’hormone de bouturage (disponible sous forme de poudre ou de mélange dans toutes les jardineries).

Il faut bien prendre garde à désinfecter son sécateur, à ne laisser que deux à quatre feuilles sur les jeunes pousses et surtout à faire plusieurs essais pour chaque espèce, les résultats étant souvent aléatoires.

Aujourd’hui j’ai donc tenté la spirée « Goldflame » aux splendides feuilles dorées, le jasmin étoilé « Summer Sunset » avec son feuillage multicolore et l’arbre au faisans, magnifique à l’automne avec son feuillage vert, ses bractées pourpres et ses baies violettes.

Parties à prélever :

  • Spirée : extrémités de tiges d’une dizaine de centimètres
  • Jasmin : tronçons de tiges d’une vingtaines de centimètres
  • Arbre au faisans : extrémités de tiges d’une quinzaine de centimètres