J’avais publié en décembre dernier un article sur ce sujet, mais la méthode utilisée à l’époque, bien que rapide, donnait un résultat mitigé dans le sens où le séchage au four, trop rapide, faisait perdre toutes leurs couleurs (et peut être même de leur saveur) aux herbes. J’ai donc opté cette année pour une méthode plus naturelle afin de faire soi-même ses herbes de Provence.

 

Il s’agit simplement de les récolter fraîches puis de les mettre à sécher dans un endroit aéré et à l’abri de la lumière.

Une fois sèches, les herbes n’ont plus qu’à être émiettées (ou passées au mixeur pour les plus grosses) et mélangées.

Concernant les quantités, j’ai mis :

  • Thym : 20%
  • Romarin : 25%
  • Origan : 25%
  • Sarriette : 25%
  • Basilic : 5%

J’ai aussi enrichi le mélange en ajoutant  quelques feuilles de Laurier, de sauge, de cerfeuil et de serpolet.

Faire soi-même ses herbes de Provence