Ça y est, c’est parti pour ma première installation d’un rucher.

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, et après plusieurs mois passé à me former en apiculture, j’ai enfin pu installer mes premières ruches, le 11 octobre dernier. Elles sont au nombre de trois pour l’instant, disposées juste à côté de la maison, et devraient être rejointes au printemps par une vingtaine d’autres qui se trouvent pour l’instant dans l’Aude, où elles vont passer l’hiver puis être renforcées ensuite sur une première miellée de romarin. Si tout va bien, je devrait pouvoir les ramener début avril. J’ai hâte !

Je les ai posé sur des parpaings à une hauteur de 60 cm environ afin de ménager mon dos. Elles se développent plutôt bien, et comptent à ce jour 4 à 5 cadres de couvain chacune, mais j’ai eu affaire très vite à un souci de taille, le frelon asiatique. La solution : poser des pièges. C’est efficace mais pas suffisant semble-t-il tant les prédateurs sont nombreux. Les abeilles sont un peu stressées mais pour l’instant ça semble aller, la reine pond et les butineuses ramènent du pollen. L’essentiel est que les colonies soient suffisamment fortes pour passer l’hivernage. Je les soigne donc bien et les visiterai régulièrement jusqu’au 15 début de l’hiver.

Je compte démarrer une production de gelée royale en 2018, et l’installation de ce rucher est la première étape concrète de mon processus de reconversion. Il y aura encore énormément de choses à faire et à apprendre ! J’ouvrirai bientôt un nouveau site web dédié à mon projet et sur lequel je détaillerai précisément mon cheminement. A suivre…

Installation d'un rucher

Le reste des ruches, fin août dans l’Aude sur le tournesol pour les dernières miellés de l’été.