L’automne est le moment idéal pour planter les végétaux. En effet, ceux ci seront déjà en place au printemps en ayant eu le temps de commencer à développer leur système racinaire.

Comme il y a encore un peu de place au jardin, j’en ai donc profité pour planter quelques arbres fruitiers : cerisier, pêcher et pommier.

 

Voici un petite synthèse de ce que j’ai pu récolter comme infos à droite et à gauche sur le web, dans les bouquins, et de vive voix :

Si vous avez acheté votre arbre en container, dépotez la motte et mettez-la à détremper dans un récipient rempli d’eau afin de chasser l’air encore présent entre les racines. Si vous avez opté pour un plant à racines nues, ce n’est pas la peine.

Creusez un trou d’environ trois fois le volume de la motte.

Remplissez le trou d’un terreau « plantations » de bonne qualité additionné à la terre de jardin.

Sortez l’arbre de son récipient  d’eau et démêlez sans trop insister les racines emberlificotées, notamment celles enroulées autour de la motte. Vous pouvez aussi en couper, elle formeront ainsi plus facilement de nouvelles radicelles.

Planter un arbre fruitier

Posez la motte au centre  du trou en veillant à ce que le point de greffe de l’arbre soit situé juste au-dessus du niveau du sol. Posez une planche en travers du trou de plantation, cela vous aidera à mieux situer le niveau.

Planter un arbre fruitier

Comblez avec le reste avec de terreau et de terre du jardin en aménageant le tout afin de former une sorte de cuvette autour du trou de plantation.

Arrosez copieusement afin de tasser naturellement le sol.

Planter un arbre fruitier

Plantez un tuteur à 45° de façon à ne pas abimer les racines de l’arbre et fixez le au tronc avec une attache souple en caoutchouc.

Planter un arbre fruitier

Paillez la surface de la cuvette avec un paillis de votre choix : feuilles mortes, écorces, pouzzolane… Peu importe, l’essentiel étant d’en déposer une bonne couche de plusieurs centimètres d’épaisseur.

Planter un arbre fruitier

 

Comme dit l’adage, « A la sainte Catherine, tout bois prend racine ». Sans y adepte à la lettre au point de tout planter un 25 novembre, ce mois de l’année est néanmoins la période la plus favorable pour planter des végétaux de manière à ce qu’il puissent se développer dans les meilleures conditions.