Un des avantages de ce printemps précoce est qu’on a pu aller faire notre première récolte d’asperges sauvages ce week-end.

 

Une sortie en garrigue (dans à peu n’importe quel endroit des environs de Montpellier, et en ce qui nous concerne sur les hauteurs de Cournonterral) nous a vite donné satisfaction : une fois localisé les aspergières (ou plants d’asperges), nous sommes vite tombé sur nos premières jeunes pousses de l’année. Celles-ci émergent généralement depuis le pied du plant, au milieu du buisson épineux que forme la plante. Certaines pousses sont vertes et d’autres carrément violettes. Nous en avons ramassé une grosse poignée en une heure, ce sera suffisant pour une omelette ce soir (la recette ici)

Merci à notre pote Laurent pour les astuces (pas facile à trouver ces petites asperges !)